English Español Français Deutsch Italiano Český Polski Русский Română Українська Português Eesti 中文

Connaissance contemporaine au sujet de Dieu, de l'Évolution, et de la signification de la vie.
Méthodologie du développement spirituel.

 
Parabole au sujet de l'Offense, du Pardon, et de la Purification de l'Âme
 

Paraboles Soufies/Parabole au sujet de l'Offense, du Pardon, et de la Purification de l'Âme


Parabole au sujet de l'Offense,
du Pardon, et de la Purification
de l'Âme

Un jour une femme d'âge moyen vint auprès du Maître ne projetant aucune ombre.

Elle Lui parla de l'histoire malheureuse de sa vie :

“Je suis venu à Vous pour de l'aide, parce que ma vie est pleine de tristesse et n'a pas de sens. Je ne chéris plus l'espoir qu'un jour tout change et qu'Allah envoie le bonheur en ma demeure…

“Je suis une veuve…

“Mon père était un Soufi. Il m'enseigna l'amour pour Allah qui vit dans la beauté de la nature, de la musique, des mots, et des pensées sages. Il m’apprit à lire et écrire, à jouer de la musique et de magnifiques danses…

“Cependant, il mourut tôt, et alors ma famille me maria. J'étais très jeune, presque encore un enfant, et ai obéi… Mon mari était bien plus âgé que moi. J'étais pour lui comme une concubine-esclave qui remplissait son indiscutable volonté docilement même quand tout à l'intérieur de moi résistait… Je ne pouvais même pas imaginer alors qu'une femme puisse aimer vraiment son mari… Le temps passa… Mon mari devint vieux et ne me commanda plus comme avant, mais j'ai continué à le servir…

“Nous n'avons pas eu d'enfants…

“… Puis, il mourut et je suis restée toute seule.

“À cette époque, je me suis réveillée d'un mauvais rêve. J'ai commencé, comme dans mon enfance, à voir la beauté autour, entendant le chant des oiseaux et le murmure de l'eau. J'ai commencé à voir les étoiles et le soleil… Cette beauté m'a redonné espoir…”

“Je suis tombée amoureuse d'un homme, mon voisin. Nous aurions pu bien nous assortir… Nous avons parlé de l'important… Il me semblait que nous nous étions toujours compris l'un l'autre… Il me semblait qu'il m'aimait aussi. Je voulais me marier avec lui et croyais qu'il me proposerait bientôt d'unir nos vies…

“Le temps passa, mais il ne me parlait toujours pas de mariage…

“Et puis… Il se maria avec une jeune fille… Oui, elle était très belle, mais c'était sa seule vertu… Elle était d'humeur changeante et pas très maligne… Elle commandait son mari et le faisait satisfaire à tous ses caprices…

“Je l'aimais toujours… C'était la lumière dans ma vie, bien que cet amour ne fut pas réciproque. Je lui pardonnais son choix. Nous sommes restés en bons termes.

“Puis un jour il m'offensa gravement. C'était comme si la lumière dans son âme était devenue sombre… J'ai réalisé que je ne pouvais plus comme avant, vivre dans l'amour ce que je lui avais donné, parce qu'il n'avait pas besoin de mon amour…

“Même maintenant, ses mots dédaigneux et méchants continuent de résonner dans l'âme et empoisonnent ma vie !

“Je ne serai plus jamais jeune et belle. Personne n'a besoin de mes compétences… Solitude et vide sont les seules choses qui m'attendent… Je ne sais pas comment passer tout le temps qu'il me reste sur la Terre… Je n'ai presque plus de moyens de subsistance. Je ne peux plus maintenir la propriété de mon ex-mari, qui s'est déjà délabrée…”

“Savez-vous que vous êtes venue voir un Soufi ? Je ne vais pas vous donner quelques conseils sur comment et où vous pouvez trouver un mari. Je vais vous parler de quelque chose d'autre. Voulez-vous changer votre vie devant les Yeux d'Allah ?”

“Oui, je veux essayer de voir si quelque chose peut encore être fait…”

“La première chose que vous devez apprendre est de pardonner les offenses. Regardez, tout le mal qui vous touche maintenant vient de vos ressentiments !

“Chacun devrait apprendre à changer les situations dans son ou sa propre vie ‘de son côté’.

“Il arrive souvent que nous ne puissions changer les événements qui surgissent dans nos vies, parce qu'ils sont au-delà de notre contrôle. Cependant, nous pouvons toujours choisir notre point de vue personnel sur ces événements, notre attitude sur ce qui est en train de se passer.

“Et nous devrions toujours nous rappeler que tout ce qui vient dans nos vies nous est envoyé par Allah et que ce qu'Il nous envoie est pour notre bien !

“Par exemple, lorsqu'il pleut. Vous pouvez être triste que le temps ne soit pas beau et vous ne pouvez même pas sortir de votre maison. Ou bien, vous pouvez être heureuse que l'humidité vivifiante nourrisse les cultures et l'herbe, les arbres et les arbrisseaux.

“Vous pouvez être triste car, l'intense chaleur ne vous permet pas de profiter d'une promenade. Ou bien, vous pouvez être heureuse que cette chaleur permette aux récoltes de mûrir.”

“Vous parlez comme mon père, et je vous écoute comme une petite fille !”

“Vous avez été offensée, et je sais même que ce qui vous est arrivée n'est pas juste si nous regardons la situation avec les yeux d'une personne ordinaire. Néanmoins, il dépend de vous de continuer à accumuler la bile de l'amertume du ressentiment et de souffrir à cause de cela — ou de pardonner et de laisser aller l'entière situation pour que vous puissiez vous ouvrir à une vie nouvelle et vierge en harmonie avec Allah !

“Beaucoup de gens rêvent de revanche pendant des années, échafaudant des plans de meurtre… Vous n'êtes pas comme eux : vous ne voulez pas blesser cet homme. Et pourtant vous vous faîtes du mal ! Vous vous blessez en gaspillant tout le meilleur de vous-même ! Ceci est un pêcher devant Allah ! Vous empoisonnez doucement l'âme avec votre état de ressentiment ! Ceci peut avoir comme conséquences une maladie sérieuse et un décès prématuré du corps.

“Il vous appartient de continuer à être offensée ou de pardonner ! Vous avez réussi à lui pardonner lorsqu'il ne vous a pas choisie comme partenaire. Alors pourquoi ne pas lui pardonner son offense immédiatement aussi ?

“Chaque fois, nous pouvons décider de réagir à ce qui est envoyé par Allah dans nos vies, et la seule décision correcte dans chaque cas, est de Le remercier pour tout ce qu'Il envoie. Grâce à ces leçons, nous pouvons devenir meilleurs — plus tendre et plus intelligent !

“Il n'est pas complètement en notre pouvoir de choisir comment réagir à ce qui nous vient de Lui ! Il fut un temps lointain où vous appreniez à faire cela.

“Vous ne savez pas encore quel merveilleux cadeau d'Allah a surgit dans votre vie avec cet événement et maintenant, vous avez une opportunité de changer beaucoup à votre destiné !

“Votre père était un grand maître et pu vous apprendre à vivre au travers du cœur spirituel. Un cœur avec des ailes est un symbole Soufi. Ce cœur peut s'élancer dans le monde d'Amour et de Lumière même quand tout autour prend une tournure vraiment défavorable.

“Cependant, vous ne vous êtes rappelée les leçons de votre père qu'un petit nombre de fois durant votre vie entière d'adulte ! C'est pourquoi beaucoup de choses en elle n'étaient pas si bonnes qu'elles auraient pu l'être…

“Maintenant souvenez-vous comment l'on vous a instruite à vivre en étant emplie d'amour pour Allah et pour toute chose autour de vous ! Vous pouvez vivre comme le cœur spirituel développé et ne plus vous effondrer à cause d'événements extérieurs qui semblent être non-choisis à première vue…

“Vous devriez voir et comprendre ce qu'il se passe lorsqu'une âme est submergée dans les émotions du ressentiment, de la colère, de la tristesse, du désespoir, du désir ‘d'avoir’, ou de l'envie… Chacun de ces bas états d'âme déplacent cette âme vers le niveau de l'univers multidimensionnel où les vents des mêmes émotions règnent. Ils capturent cette âme, l'asservissent et ne la laisse pas nager vers la lumière, vers la joie de vivre dans la Pureté et l'Amour…

“On devrait apprendre à se purifier en tant qu'âme, s'habituer à vivre dans la Subtilité et la Lumière, afin que les couches de l'Amour, d'Harmonie, de Tendresse, et des Soins deviennent nos habitats naturels !

“Regardez, celui qui vit prisonnier dans de bas états émotionnels, tel que la dépression, crée autour de lui un espace similaire sans éclat et sans vie… On peut dire de même d'une âme qui éclabousse la haine et la terreur autour d'elle. Ces états noirs et collants polluent intensément la zone alentour ! Ce mal affecte négativement les autres gens et toutes les autres âmes, incluant les plantes, les animaux, et d'autres êtres ! Ainsi la tristesse et la saleté se multiplient dans l'espace de notre planète !

“Plus les âmes résident dans ces états lourds et sales, plus il devient difficile pour elles de se lever, de se purifier et de s'établir à vivre dans la pureté transparente, la douceur et la tendresse !

“Le chemin Soufi est le Chemin de la Pureté !

“Vous avez donc besoin pour commencer d'atteindre la pureté pour vous-même en tant qu'âme ! Alors seulement serez-vous capable de transformer l'environnement avec cette pureté !

“Si une personne, s'étant réveillée le matin, ouvre son cœur spirituel, le remplit de calme, d'amour, de tendresse, et envoie ces émotions dans toutes les directions — devant, derrière, à gauche, à droite, en haut et en bas — en souhaitant donner l'amour et le calme à tout ce qu'il y a autour — alors l'espace pur et subtil du cœur spirituel s'ouvre, et Allah l'emplit joyeusement de Lui-même !

“Vous pouvez aussi apprendre à fusionner avec le Courant de Lumière d'Allah qui court du haut vers le bas et Lui demander de vous aider à la purification de votre corps et âme. Alors une cascade de Pureté se déversera abondamment ! Ce courant Lumineux vous aidera à nettoyer votre corps et âme, pour vous laver avec la Lumière et vous emplir d'Elle !

“Tout ceci est très simple ! Vous devriez le faire tous les jours !

“Une fois empli de Pureté, vous serez capable de fusionner avec la Rivière de Lumière Divine Qui coule au dessus des champs, prairies, steppes, ou déserts. De cette façon, vous aurez la capacité de donner l'amour — ensemble avec Allah — à tout et chacun autour de vous !

“Pour commencer, ces quelques méthodes de purification de l'âme seront suffisantes pour vous. Ensuite, je vous apprendrai d'autres méthodes. Il y en a beaucoup ! Ceci est le Chemin de la Pureté — le Chemin du Soufi !

“À présent, une autre technique très simple peut vous aider. Si soudainement des émotions et pensées noires et lourdes — venant de vos habitudes formées depuis des années — essaient de vous submerger une fois encore, alors vous pouvez cultiver l'habitude de faire appel à Allah immédiatement dans de telles situations. Exclamez dans votre cœur spirituel : ‘Allah — Akbar!’ et ensuite remerciez-Le, vous rappelant qu'Il — Grand et Omniprésent — vous regarde, vous aime et est désireux de vous aider… Son Amour réciproque s'attisera à chaque fois dans votre cœur !

“Vous serez capable de faire cela si vous le souhaitez !”

“Tout ceci est très bien, mais j'aimerais apporter au moins quelques bénéfices aux autres ! Il est tellement difficile de vivre, sachant que vous êtes inutile, que votre vie ne réchauffe personne, ne donne pas de fruits !”

“Vous avez reçu une bonne éducation. Pourriez-vous réécrire quelques-uns des livres qui contiennent des paroles sages de Maîtres Soufis et quelques histoires édifiantes ? J'ai des manuscrits très précieux dont il existe seulement une ou peu de copies dans le monde entier. Vous pourriez aider beaucoup de personnes à se familiariser avec la sagesse qu'ils contiennent…”

“Oui, je pense être capable de faire cela convenablement !”

“Alors Mes disciples vous apporteront les textes et de l'argent afin que vous n'ayez pas à penser à comment acheter de quoi vous nourrir… Ce travail est très important pour beaucoup de personnes. Ceci vous apportera aussi de grands bénéfices si, au lieu de copier simplement ces textes, vous utilisez la sagesse qu'ils contiennent dans votre propre vie.”

… Le Maître lui donna un des manuscrits, et elle s'en retourna à la maison, pleine de reconnaissance, pour essayer de commencer une nouvelle vie.

* * *

Du temps s'écoula. À la surface, presque rien n'eut changé dans sa vie mais, son attitude par rapport à tout ce qui se passait devint bien différente.

Les disciples du Maître lui apportèrent de nouveaux livres et de l'argent de temps en temps et l'aidèrent avec ses travaux de rénovation pour la maison. En parallèle, à la requête du Maître, ils lui expliquèrent de nouvelles méthodes de nettoyage et de développement de l'âme.

Elle trouva aussi souvent des conseils de valeur dans les pages des livres qu'elle copia pour les autres. Alors qu'elle travaillait avec ces textes, il lui sembla qu'elle parlait avec le Maître et qu'Il lui indiquait ce à quoi elle devait faire particulièrement attention. Elle essaya de suivre Ses conseils en toute occasion.

Cependant un jour, un jeune disciple lui redonna son dernier travail, en disant que le Maître n'était pas satisfait avec les ornements, dans ces dessins, selon Lui, il n'y avait pas d'harmonie. C'est pour cela qu'Il lui demandait de recommencer encore ce travail…

Le jeune homme s'en alla sans s'attarder.

Elle resta seule…

Le désespoir s'empara d'elle : “Se peut-il vraiment que je n'ai pu faire même ce simple travail ? Oh Allah ! N'y a-t-il aucun espoir pour moi ?”

Des larmes coulèrent de ses yeux…

Alors elle se remit au travail, en essayant sincèrement de ressentir l'harmonie et l'Amour d'Allah…

Elle repeint l'ornement et ensuite, commença a réécrire un nouveau texte. Les mots tombaient juste, formant de belles et nettes lignes. Le texte disait la chose suivante :

“Si une personne fait une erreur, qu'elle la comprend et se repent, immanquablement une situation similaire se présentera dans sa vie dans laquelle il ou elle devrait agir correctement. De cette façon, cette personne prouvera à Allah que Sa leçon a été apprise.

“Si, d'un autre côté, l'erreur persiste, alors les tests seront répétés jusqu'à ce que cette personne efface toutes les facettes de ce vice de l'âme.

“La même chose se produira avec chaque vice.

“En résultat, l'âme devrait devenir comme un vaisseau clair comme du cristal, dans lequel la Lumière d'Allah brille !

“Celui qui comprend ceci accepte les difficultés de ces tests avec joie et humilité, et fait l'éloge d'Allah afin qu'à chaque occasion il puisse devenir meilleur !”

Elle rigola joyeusement, réalisant qu'elle avait compris l'idée de cette leçon reçue d'Allah : elle avait reproduit son erreur ! Il apparut que le niveau de pureté et d'amour qu'elle eut atteint fut instable !

Elle vit le visage souriant du Maître fait de Lumière et Le remercia pour cette leçon !

La Lumière et l'Amour l'emplirent ! Elle comprit comment Allah l'aidait a devenir meilleur !

La joie de vivre sous Ses Conseils l'envahit, et elle continua son travail.

* * *

Le temps passa… Elle continua d'apprendre à sentir la Volonté d'Allah et la joie de vivre dédiée à Lui.

Les disciples du Maître aimaient être dans sa maison. Ils aimaient la simplicité et la pureté qui régnaient maintenant ici. Ils aimaient aussi comment elle réécrivait les livres, comment elle les décorait avec de délicats ornements, et comment elle prit part aux discussions en exprimant quelquefois humblement et simplement de sages pensées.

Le Maître était aussi heureux du succès de Son disciple féminin…

Les villageois commencèrent à venir à elle avec leurs requêtes ou questions, et jamais elle ne refusait quelqu'un ou n'expliquait ce qu'elle savait. Elle récita aussi les histoires qu'elle copiait. Elle les racontait de façon très simple, et ce qui était difficile à comprendre se transformait, sur ses lèvres, en de sages fables ou paraboles…

Désormais les enfants lui rendaient souvent visite ! Ils aimaient tellement ses histoires et contes de fées ! Ainsi, sa maison devint remplie de rires et de joie, et elle pouvait enseigner à ces enfants les Lois d'Amour d'Allah… Bien qu'ils n'aient été les siens, ils l'aimaient et l'appelaient entre eux la conteuse Soufie.

Son voisinage changea aussi. Il s'excusa de l'avoir offensée une fois et lui offrit même de devenir sa seconde femme… Elle répondit avec bienveillance qu'elle ne se rappelait plus de cette offense et qu'on ne pouvait changer le passé, et maintenant tous deux — lui et elle — avaient de nouvelles vies…

Un jour, quelques voyageurs venant de pays lointains vinrent à ce village et commencèrent à demander où la fameuse femme Soufie vivait. Toute la population locale fut très surprise et ne surent quoi leur répondre…

* * *

Il arriva que le Maître lui envoya un nouveau disciple qui n'était plus tout jeune. Il traversait le chemin du cœur doucement car, dans tous ses jours vécus sur terre, il ne fut jamais amoureux, et ainsi son amour pour Allah n'était pas non plus emplit d'émotions intenses. Ses efforts étaient soit l'exécution obéissante des instructions ou, des tentatives de conquérir ses mauvaises qualités… Il réussissait grandement dans la compréhension des vérités éthiques et était conséquent mais, il essayait d'accomplir les exercices méditatifs enseignés par le Maître comme de simples tâches données. Son cœur spirituel ne commença pas à chanter pour l'Amour d'Allah… Il demandait encore et encore de nouvelles initiations au Maître car, il désirait vraiment devenir meilleur…

Le Maître lui suggéra une fois d'aller vivre dans la maison de cette femme et d'apprendre son art de vivre simple, dans lequel elle faisait tout pour Allah seulement. Il insista sur le fait qu'elle ne Lui avait rendu visite qu'une seule fois et n'avait pas cherché de nouvelles initiations. Malgré cela, elle était un de Ses meilleurs disciples : elle s'était développée avec succès en tant qu'âme et avait aidé les autres à faire de même. Et Allah la guidait !

… Ce qui arriva ensuite était le cadeau d'Allah pour ceux qui cherchent à devenir meilleurs et à accomplir des actes de bonté : leur amour mutuel lia leurs vies ensemble !

Tous les alentours respiraient la Présence d'Allah car, ils vivaient et travaillaient pour Lui !

<<< >>>
Paraboles Soufies
Buy from Amazon
 
Page d’accueilLivresArticlesFilmsPhotoÉcrans de veilleNos RessourcesLiensA propos de nousNous contacter